SYNDICAT CNI

Syndicat Des Professionnels de Santé

Get Adobe Flash player
FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousGoogle BookmarksRedditLinkedinRSS Feed

code du travailCODE DU TRAVAIL : Chronique d'une mort annoncée

Le 31 mars 2016 devrait être une grande journée de mobilisation nationale pour dénoncer les dangers de l'avant projet de Loi visant à modifier le code du travail.
Pour le syndicat CNI, il s'agit-là d'une attaque inacceptable sur les fondements mêmes du droit du travail en France.
Ce projet de loi, tel qu'il est présenté, sous le prétexte d'une plus grande flexibilité, annonce au contraire une rigidité du dialogue social et une dégradation des conditions de travail pour tous les salariés avec une remise en cause déguisée des accords sur la Gestion du Temps de Travail.
Le syndicat CNI dénonce :

  • L'hyper flexibilité des horaires et des amplitudes de travail,
  • Des temps d'astreintes décomptés des temps de repos,
  • La diminution des temps de repos obligatoires,
  • La remise en question du dialogue social.

Face à un quotidien toujours plus difficile, les alertes se multiplient sur le terrain. La non prise en compte de la pénibilité expose plus que jamais les professionnels de santé dans leur exercice. Cette nouvelle attaque des droits ne peut qu'alarmer sur les conséquences prévisibles de ce projet de loi, tant sur le service rendu aux usagers que sur la santé du personnel soignant.
QUAND NOS DROITS PARTENT A LA DERIVE C'EST TOUTE L'INSTITUTION QUI RISQUE LA NOYADE


Nathalie DEPOIRE, Présidente Syndicat CNI

lien CP:

lien préavis de grève:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Rechercher

UNIPH
AIAS
Infirmier.com
GMF
ifjs
CERF
Vidal

actualité web

  • Le diabète de type 1 favorisé par la prise d'antibiotiques durant la petite enfance ?
  • Canicule : quelques conseils pour éviter le coup de chaleur
  • Retraite et validation des années d'études en IFSI : un décret fait le point
  • Trois suicides d’infirmiers en un mois
  • Suicides d'infirmiers : une maltraitance institutionnelle à "grande échelle"
</>