Une infirmière est un métier exigeant

0

Et nous respectons tout le monde.L’infirmière est à la naissance d’une nouvelle vie, mais aussi à sa mort. Il vit au quotidien la douleur et la souffrance des patients, mais aussi la joie de leur guérison… C’est un beau métier, mais extrêmement exigeant. L’infirmière est le bras droit du médecin, elle doit gérer un certain nombre de procédures médicales professionnelles et répondre rapidement aux situations imprévues.

En même temps, il doit maintenir la patience, l’empathie et une attitude humaine à tout moment. L’infirmière est celle qui donne au patient au chevet, mais aussi au cabinet, un sourire, parfois une caresse et souvent une compréhension.

La compagnie d’assurance maladie du ministère de l’Intérieur de la République tchèque (ZP MV ČR) apprécie grandement l’opportunité d’être l’un des partenaires du concours Infirmière de l’année, dont la cérémonie aura lieu le 1er mars 2018 à le Théâtre Hybernia de Prague. “Nous voulons assurer aux infirmières et à tous les professionnels de santé non médicaux que nous valorisons leur travail, nous savons à quel point il est exigeant, responsable et nécessaire.

Nous percevons leur profession comme totalement irremplaçable.

Nous apprécions qu’il existe une concurrence similaire. Malgré le fait que le championnat de chaque catégorie appartient toujours à un seul, pour nous, tous les gagnants sont ceux qui font leur travail avec beaucoup de dévouement », déclare Hana Kadečková, porte-parole du ministère de l’Intérieur de la République tchèque.

La mission principale du concours est de rendre hommage aux infirmières et autres personnels non médicaux tchèques, d’apprécier le meilleur d’entre eux et de les remercier pour l’engagement avec lequel ils accomplissent leur travail aujourd’hui et au quotidien. Les femmes et les hommes qui choisissent cette profession savent qu’ils seront confrontés à un stress physique et mental à long terme, à de nombreuses heures supplémentaires et, surtout, à une grande responsabilité pour la santé et la vie des patients.

“Dans ma profession, j’ai rencontré de nombreuses infirmières pour qui leur travail est une mission. Ils travaillent avec un réel enthousiasme, souvent au-delà de leurs responsabilités, pour des récompenses financières insuffisantes. Par conséquent, au nom de l’Association tchèque des infirmières, je salue des événements similaires qui rendent leur travail visible et apprécié, et je suis très heureuse que d’autres partenaires les perçoivent également de cette manière », ajoute Martina Šochmanová, présidente de ČAS.

Le concours Sister of the Year a lieu pour la dix-huitième fois cette année.

Il s’adresse aux infirmiers, sages-femmes, infirmiers et autres professionnels de santé non médicaux dont le métier est devenu une mission plutôt qu’un simple métier. Le prix est décerné dans deux catégories : Infirmière en soins infirmiers directs et Infirmière en gestion et en éducation. De plus, le prix honorifique pour l’ensemble des réalisations en soins infirmiers est décerné et le public lui-même décide du gagnant dans la catégorie Sœur de mon cœur.

Compétence professionnelle pour exercer la profession d’infirmier généraliste

(1) La compétence professionnelle pour exercer la profession d’infirmier généraliste s’obtient par l’obtention du diplôme
a) au moins un domaine d’études de licence en médecine accrédité de trois ans pour la préparation des infirmières générales,
b) au moins trois années d’études dans le domaine d’une infirmière générale diplômée dans les écoles supérieures de médecine,
c) des études dans le domaine d’infirmier généraliste diplômé d’une école de médecine supérieure d’une durée d’au moins un an, s’il s’agit d’un professionnel de la santé qui a acquis la compétence professionnelle pour exercer la profession d’infirmier généraliste, paramédical, sage-femme ou infirmier selon le § 5a par. . a) ou b), s’il a été admis dans une formation supérieure à la première année d’études,
d) études universitaires dans les programmes d’études et domaines d’études de la psychologie – soins aux patients, pédagogie – soins infirmiers, pédagogie – soins aux patients, soins aux patients ou enseignement de matières spécialisées pour les écoles de médecine secondaires, si l’étude de la première année a commencé au plus tard en l’année académique 2003 / 2004,
e) études de trois ans dans le domaine d’une puéricultrice diplômée ou d’une infirmière diplômée en psychiatrie dans les écoles supérieures de médecine, si les études de la première année ont commencé au plus tard au cours de l’année scolaire 2003/2004,
f) le domaine d’études infirmière généraliste dans une école secondaire de médecine, si les études de la première année ont commencé au plus tard au cours de l’année scolaire 2003/2004,
g) le domaine d’études infirmière, infirmière pédiatrique, infirmière psychiatrique, infirmière en soins intensifs, infirmière ou sage-femme d’une école secondaire de médecine, si la première année d’études a débuté au plus tard au cours de l’année scolaire 1996/1997, ou
h) études de trois ans dans le domaine d’une sage-femme diplômée dans les écoles supérieures de médecine, si les études de la première année ont commencé au plus tard au cours de l’année scolaire 2003/2004.

(2) La prestation de soins infirmiers est considérée comme l’exercice de la profession d’infirmier généraliste. De plus, l’infirmière généraliste, en collaboration avec un médecin ou un dentiste, participe aux soins préventifs, curatifs, diagnostiques, de réadaptation, palliatifs, urgents ou dispensaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici