IBODE et Puéricultrices : bientôt la fin d'une injustice ? – Coordination Nationale Infirmière

0

La Coordination Nationale Infirmière a été le premier syndicat à interpeller la DGOS et le cabinet de la ministre de la santé dès le 20 janvier 2012, puis à nouveau les 17 avril, 10 mai, 5 juin, 19 juin, 26 novembre 2012, pour dénoncer l’injustice dont sont victimes les Infirmières de Bloc Opératoires Diplômées d’Etat et les Infirmières Puéricultrices Diplômées d’Etat. Nos interventions avaient pour but de dénoncer une situation unique dans tout le dispositif du droit d’option général, à savoir l’échelon 6 et l’échelon 7 de la classe supérieure se reclassant sur un même échelon 9 dans la nouvelle grille du 3ième grade et sans reprise d’ancienneté.

La situation pour ces spécialisées est pour nous très injuste, car les IBODE et les Puéricultrice venant de passer au 6ième échelon classe supérieure ont été reclassées au même 9ième échelon qu’une IBODE ou Puéricultrice au 7ième échelon classe supérieure, échelon terminal de l’ancienne grille.

La CNI a également adressé une lettre ouverte à Marisol Touraine le 29 novembre 2012. Nous avons depuis réitéré nos interventions auprès de la DGOS et du cabinet de Marisol TOURAINE le 6 mars 2013, le 5 juin 2013 et enfin le 5 février 2014.

Il semble que notre pugnacité voit prochainement une réponse. En effet, un projet de décret en Conseil d’Etat afin de modifier les grilles des Infirmières de Blocs Opératoires Diplômées d’Etat et les Infirmières Puéricultrices Diplômées d’Etat pourrait être présenté au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière en mai. Ce passage au CSFPH pourrait préfigurer une parution au Journal Officiel pour cet été.

Nous sommes bien conscients que ce décret ne pourra réparer que de manière partielle l’injustice au regard du préjudice subit pour plusieurs de nos collègues parties récemment en retraite mais il marquera néanmoins une réelle avancée.

Au delà de ce réajustement, la CNI maintient ses revendications pour une revalorisation complète de la filière infirmière avec des grilles salariales en adéquation avec nos compétences et nos responsabilités.

La CNI suit de très près l’évolution de ce dossier et vous tiendra informés.

Nous vous invitons à suivre les informations de manière régulière sur notre site internet : www.coordination-nationale-infirmière.org

Nathalie DEPOIRE,

présidente de la CNI

Lien PDF