LMD pour la filière infirmière ou licence professionnelle | Le ministère entretient le trouble |

0

LMD ou licence professionnelle ?

Le Ministère entretient le trouble

A l’initiative du mouvement infirmier de 2007 revendiquant l’intégration de la filière infirmière au sein du système LMD (Licence – Master – Doctorat), la Coordination Nationale Infirmière CNI se déclare consternée par le contenu du rapport des Inspections Générales des Affaires Sociales remis hier au Ministère de la Santé, de la jeunesse et des Sports, au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, au Ministère du budget des comptes publics et de la fonction publique.

En effet, ce rapport annoncé dans une lettre de cadrage, adressée aux organisations engagées dans l’action du printemps, ne tient absolument pas compte des attentes et des revendications de la profession. …

En effet à l’opposé des attentes de la filière infirmière ce rapport préconise la mise en place d’une Licence professionnelle !

Le propos se limite à la création d’une universitarisation maitrisée excluant de fait le grade de Licence Universitaire à tous les titulaires d’un diplôme d’état. La solution retenue serait, pour les premières années d’études d’infirmières, de favoriser les coopérations entre IFSI et universités dès la rentrée de septembre 2009. Une Licence professionnelle à l’université pourrait prendre effet en septembre 2011. Il s’agirait ensuite de définir un accès vers un Master et un Doctorat. Cette option occulte complètement la création d’une discipline en science infirmière ainsi que toutes les perspectives de plus-value en terme de qualité des soins.

Le déni du champ des possibles, qu’ouvrait la recherche en soins infirmiers, représente avant tout la fermeture au développement de l’attractivité vers la profession infirmière.

Malgré les propos en faveur de la mise en place du LMD pour les infirmiers tenus à plusieurs reprises par M. Sarkozy et Mme Bachelot, la Coordination Nationale Infirmière CNI ne lit pas dans le communiqué du Ministère de la Santé du 7 octobre 2008, faisant suite au rapport, la garantie de la réponse aux attentes de la profession. En effet, même si le ministère réaffirme sa volonté d’attribuer une Licence aux infirmiers, il se garde bien de la qualifier, tout comme il passe sous silence le chapitre de la revalorisation salariale qu’implique cette réforme.

Ce manque de clarté engage notre syndicat à la plus grande vigilance d’autant que le rapport recommande une VAE infirmière !

Le Ministère annonce une consultation à partir du 17 novembre 2008 qui devra définir la méthode et le calendrier de travail préparatoire à la réforme. Il est évident que la CNI suivra de très près l’évolution de ce dossier dans les semaines à venir et invite d’emblée tous les professionnels à s’informer sur cette réforme qui de toute façon va bouleverser notre cadre d’exercice.

Plus que jamais la Coordination Nationale Infirmière CNI reste déterminée à faire reconnaître notre profession !

Nathalie DEPOIRE
Présidente CNI Coordination Nationale Infirmière 

Envoyer cet article