LMD filière infirmière : réforme des études à minima, la pilule ne passe pas ! CNi Coordination Infirmière

0

LMD filière infirmière : réforme à minima, la pilule ne passe pas !

La Coordination Nationale Infirmière CNI exprime son soutien aux étudiants qui se mobilisent à Montparnasse ce mardi 2 juin 2009 à 11 heures.

Elle juge également les fruits de la réforme des études infirmières bien maigres au regard des attentes.

Face aux annonces ministérielles et présidentielles successives, la filière infirmière  pouvait en effet prétendre à bien plus et ce, notamment, pour ce qui concerne le statut étudiant. … lire la suite

Quatre mois de travail pour les organisations syndicales et associatives professionnelles et étudiantes avec la DHOS et la DGES pour obtenir une circulaire qui rappellera des droits déjà existants.

Une écoute de façade !

Un arrêté aurait pu au contraire faire preuve de revendications entendues et d’une véritable reconnaissance du statut étudiant en Soins Infirmiers.

Des droits  équivalents aux étudiants des autres filières semblent un minimum !

Nous prenons acte du nouveau référentiel de formation qui se mettra en place en septembre 2009  et qui inscrit 5100 heures (2100 théoriques + 2100 pratiques + 900 de travail personnel) en 6 semestres et qui permettra, selon la DHOS lors de la réunion du 5 mai, l’obtention « d’un diplôme d’état d’infirmier et confèrera le grade de licence pour en jouir avec les droits et prérogatives qui y sont rattachés. »

Nous sommes dans l’attente du calendrier et des modalités qui inscriront un diplôme de Licence.

La Coordination Nationale Infirmière CNI rappelle également la nécessité d’accompagner financièrement cette réforme et ce notamment afin de permettre un encadrement de qualité lors des stages.

Notre syndicat exprime les plus vives inquiétudes face à la dégradation des conditions actuelles d’encadrement suite à la carence de temps et de moyens humains. La mise en place de cette réforme sans moyens :

  • Serait une atteinte à la qualité de la formation
  • Exposerait fortement les professionnels en exercice (responsabilité infirmière en cas d’erreur commise par l’étudiant)
  • Serait également préjudiciables à une prise en charge de qualité des usagers.

La Coordination Nationale Infirmière

CNI réaffirme également sa revendication pour la mise en place d’une vraie filière universitaire avec la création d’une discipline en sciences infirmières.

La filière infirmière dans son ensemble, de l’étudiant au directeur des soins est méprisée par les pouvoirs publics tant au travers de la réforme des études que par le projet de Loi Hôpital Patients Santé et Territoires (HPST) ou encore l’attente d’une réelle revalorisation salariale et amélioration des conditions de travail.

 

La colère monte !

La CNI appelle étudiants et professionnels à se rassembler dans la mobilisation.
Elle invite chacun à suivre l’actualité sur son site.
Sans réponse concrète des pouvoirs publics, la rentrée pourrait être bien plus chaude que l’été….

Nathalie DEPOIRE
Présidente Coordination Nationale Infirmière CNI

Envoyer cet article