Nouveau Statut des infirmières et infirmiers intégration categorie A FPH diplômes reconnus LMD

0

Statut des infirmiers et infirmières : chronique d’une trahison annoncée

Le protocole d’accord est à la signature.
Après plusieurs semaines de discussions, le protocole d’accord relatif à l’intégration dans la catégorie A de la fonction publique hospitalière des infirmiers et des professions paramédicales aux diplômes reconnus dans le LMD par les universités, et à l’intégration des corps de catégorie B de la fonction publique hospitalière dans le nouvel espace statutaire de la catégorie B, a été remis aux organisations syndicales pour signature. …

Ce document comprend les six volets de la réforme :

  • La création de nouveaux corps classés en catégorie A composé de deux à quatre grades pour les corps paramédicaux selon les filières.
  • Les cadres de santé auront accès à une grille rénovée de catégorie A en juillet 2012.
  • Le droit d’option et les conditions d’accès à la catégorie A.
  • Le reclassement des personnels administratifs, techniques, ouvriers et socio-éducatifs de catégorie B dans le nouvel espace statutaire.
  • L’amélioration des conditions de travail des personnels paramédicaux de la fonction publique hospitalière et l’accompagnement de l’allongement des carrières.
  • Les spécialisations et l’accès aux masters et aux doctorats.

Depuis quelques mois, la CNI Coordination Nationale Infirmière informe et alerte les professionnels sur le décalage entre les effets d’annonce et le réel contenu de cet accord. En effet, la signature d’un tel accord va entériner, deux bonnes opérations pour le gouvernement : la réforme des retraites de la filière infirmière et une pseudo revalorisation salariale de notre profession à moindre coût.

Pour faire passer la mesure, le gouvernement « gonfle » les chiffres en présentant sous forme de rémunération nette alors que les primes salariales sont variables d’un agent à l’autre. •    Comment accepter qu’une IDE en milieu de carrière obtienne une revalorisation de 36,80 € brut /mois et cela pendant 4 ans à l’aube 2015 ? •    Comment cautionner l’absence de revalorisation des primes de week-end, des fériés et des primes de nuit surtout si l’on compare aux tarifs des modes de gardes (crèches, assistante maternelle) de ces plages horaires ? Nous notons une réelle augmentation en fin de carrière mais il est évident que cette avancée s’appliquera à une minorité si nous considérons l’âge d’entrée dans la profession.

Il faudra en effet avoir entre 60 et 70 ans pour atteindre cette valorisation….
Combien d’infirmières et d’infirmiers exerceront en fonction publique à cet âge là ?

D’ici 2015, 55% des infirmiers et infirmières de la Fonction Publique Hospitalière partiront en retraite et ne seront donc pas revalorisés ! Le gouvernement ne semble pas avoir pris la pleine mesure de la problématique d’attractivité vers notre profession. Les propositions actuelles sont la négation des attentes que les infirmiers et infirmières portent depuis plusieurs années ! Sans reconnaissance de nos compétences et de nos responsabilités, sans amélioration de nos conditions de travail, il est certain que la fuite des soignants va se majorer ! Une fois de plus la profession infirmière va être « le dindon de la farce ». Après plus de vingt ans d’attente et de retard sur d’autres professions, elle fait aujourd’hui les frais d’une politique de santé de restrictions budgétaires, inadaptée et incohérente. Nous ne pouvons accepter la signature de cet accord et demandons à tous, syndicats et professionnels, de réagir afin qu’une telle imposture ne puisse être réalisée.   Nathalie DEPOIRE Présidente CNI

Contact presse : 06 64 41 78 65

Téléchargez le protocole d’accord relatif à l’intégration dans la catégorie A de la FPH des infirmiers 

 

Envoyer cet article