201009171285 | Escroquerie à la retraite : journée d’action du 23 septembre 2010 | Actualités

0
pdf_button-5196613 printbutton-1123224 emailbutton-6986569
Écrit par CNI Coordination Nationale Infirmière
17-09-2010
thumb_cni_couv_31-8705036Escroquerie à la retraite : journée d’action du 23 septembre 2010

La CNI Coordination Nationale Infirmière convie tous les professionnels de la filière infirmière à la nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations du 23 septembre 2010. Notre syndicat les invite à rejoindre les cortèges en blouses blanches et à porter dans la rue la grogne qui parcourt les couloirs des établissements de soins. Il est urgent que les pouvoirs publics prennent acte de nos demandes, non seulement pour reconnaître notre filière, mais aussi et surtout pour préserver la qualité et la sécurité des soins des usagers. …
La remise en cause de notre pénibilité professionnelle dans le discours de notre ministre de tutelle est tout simplement diffamatoire et peut, à terme, avoir de graves conséquences sur la prise en charge des usagers. Ce mépris ajouté à des conditions d’exercice de plus en plus difficiles ne peut que porter préjudice à l’ensemble des métiers de la santé et encourager la désertion des soignants en activité. De plus, les quotas d’entrée en Institut de Soins Infirmiers ont été portés à 30 000 / an mais seuls 20 à 22 000 diplômés en sortent chaque année… La revalorisation salariale, proposée par notre Ministre est simplement ridicule au regard de nos compétences et de nos responsabilités. Et comme une provocation ne suffisait pas, Madame Bachelot en impose une seconde en reculant l’âge de la retraite des infirmières. Les pouvoirs publics occultent la réelle difficulté que rencontrent les acteurs de soin au chevet du patient. Les contraintes de la profession ne sont plus à démontrer, travail de nuit, horaires coupés, week-ends et jour fériés, ports de charges lourdes… autant d’éléments qui confortent notre engagement et consolident notre détermination.

La CNI

Coordination Nationale Infirmière revendique :

  • la reconnaissance de la pénibilité de la profession infirmière avec le maintien de la catégorie active en fonction publique et celui maintien de l’ouverture des droits à 55 ans (conservation de la bonification d’un an tous les 10 ans et son élargissement au secteur privé),
  • le passage en catégorie A de tout le corps infirmier de la FPH sans contre partie.
  • l’exigence de l’accès à une simulation retraite pour chaque professionnel avant un éventuel reclassement (catégorie A et B),
  • le maintien du dispositif de départ anticipé après 15 ans de services pour les femmes ayant élevé 3 enfants,
  • une véritable revalorisation salariale pour la profession infirmière (public et privé) sur une grille A type.

Nathalie DEPOIRE, présidente CNI
Tél : 06 64 41 78 65
Mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Envoyer cet article

Dernière mise à jour : ( 23-06-2011 )