Salon infirmier 2010, absence de Mme Bachelot. La colère des infirmières et infirmiers est légitime.

0
pdf_button-3900452 printbutton-8930870 emailbutton-7323403
Écrit par Nathalie DEPOIRE
08-11-2010
thumb_salon_infirmier_2010-8952573 Salon Infirmier : Madame Bachelot utilise son droit d’option Le Salon Infirmier s’est déroulé les 3, 4 et 5 novembre, porte de Versailles à Paris dans un contexte de réforme qui interpelle, déstabilise et angoisse les professionnels.

La question phare du salon : catégorie B, catégorie A, quelle option choisir ? Quel impact sur les salaires, sur les pensions de retraite ? A ces interrogations se surajoutent celles des capacités physiques et psychologiques à poursuivre une carrière jusqu’à son terme dans de telles conditions ? …


Un choix éclairé tout relatif

Pendant ces 3 jours, le stand de la CNI Coordination Nationale Infirmière a été assiégé par les demandes de simulation de retraite. Nous avons donc mis en place une liste d’attente nous obligeant à différer dans le temps l’envoi des estimations pour certains. Pour un choix éclairé et devant la singularité des situations, ces simulations s’avèrent en effet indispensables. Les professionnels ont mis en évidence une sous-information flagrante. Les directions ont à présent moins d’un mois pour combler cette lacune (

pdf_small-6063789cf circulaire DHOS ) et les agents jusqu’au 31 mars 2011 pour prendre leur décision.

Un malaise à son paroxysme

Les témoignages ont été unanimes, alors que la pénibilité du métier est sur toutes les lèvres, l’abandon de la majoration d’assurance (1 an pour 10 années travaillées) est vécu comme une trahison au regard des belles promesses présidentielles.

Une absence riche en enseignement

Dans la droite ligne des propos tenus devant le sénat début juin, madame Bachelot n’a pas souhaité affronter les professionnels et s’est permis de faire l’impasse sur ce rendez-vous incontournable.

Le point commun

Dans tous les témoignages et quelque soit les générations, les professionnels ne peuvent pas se projeter dans leur exercice professionnel au-delà de 55 ans. Devant l’imminence d’un remaniement ministériel, une inquiétude commune sur l’avenir semble à présent réunir la profession et son futur ex-ministre ?

Nathalie DEPOIRE

présidente CNI Coordination Nationale Infirmière Tél : 06 64 41 78 65 Mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

S’inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

Envoyer cet article

Dernière mise à jour : ( 10-11-2010 )