Transferts de taches entre professionnels de santé infirmiere medecin

0
Écrit par CNI
18-07-2011
Transferts de tâches entre professionnels de santé : ne pas tout accepter

Marie-Dominique Biard est secrétaire générale de la Coordination Nationale Infirmière au sein de l’APHM. Elle exprime ses réticences sur le protocole concernant ses collègues de Paoli-Calmettes. “On parle aujourd’hui de partenariat, de coopération entre professionnels de santé mais l’objectif est clair. Il faut pallier la pénurie de médecins, notamment en cancérologie.” Pour elle, la possibilité pour les infirmières de faire des prélèvements de mœlle osseuse est une vraie responsabilité : “C’est un geste invasif, opératoire”. Et pour elle, cette responsabilité doit se payer. “Les avancées avec des catégories A et B n’ont donné que des augmentations dérisoires. Et puis il ne s’agit pas de tout accepter par manque de personnel médical. Aujourd’hui, la plupart des infirmières sont spécialisées, en psychiatrie et même en gériatrie qui va, avec le problème de la dépendance, devenir un secteur majeur. Les transferts de tâches risquent de se multiplier. L’inventaire des missions confiées et la formation doivent être bien cadrés.”

Source : la provence.com {dailymotion}xjzx1r{/dailymotion}

Envoyer cet article

Dernière mise à jour : ( 09-08-2011 )