Enquete sondage sur le stress des infirmieres et infirmiers. Evaluation du stress sous forme d’echelle

0

Question de stress : enquête nationale sur le stress infirmier

L’évolution de la qualité de vie au travail fait régulièrement l’objet d’études par différents organismes. Souvent utilisé comme support, le questionnaire permet de recueillir des informations ciblées sur une population précise et propose une analyse à partir de données déclaratives. …

Spécifiquement, la profession infirmière n’a que très rarement fait l’objet d’une enquête à grande échelle. Ensuite, aucune de ces enquêtes ne permet de mesurer, dans le temps, cette évolution de qualité de vie au travail alors que, dans le contexte actuel de réforme et avec les restrictions budgétaires qui en découlent, cette qualité ne cesse de se dégrader. La CNI Coordination Nationale Infirmière, avec la participation de médecins du travail et en partenariat avec l’A.I.A.S., va donc mettre en place un outil d’évaluation annuelle du stress pour suivre l’évolution au fil des années. Les résultats permettront ainsi d’objectiver le ressenti des professionnels du terrain, de quantifier le bien-être (pour les plus optimistes) ou le mal-être (pour les plus pessimistes) et de faire valoir ces données chiffrées au niveau ministériel.

Pour atteindre cet objectif, les items seront réduits à leurs plus simples expressions pour permettre une analyse rapide avec un nombre de réponses maximum. Nous proposons donc, en ligne sur notre site, un questionnaire pour mesurer de manière déclarative le stress sous ces trois aspects : global, au travail et sur un plan personnel. Les trois items se présentent sous la forme d’une échelle visuelle graduée de 1 à 10. Chaque année, nous mesurerons ainsi nationalement et spécifiquement le stress de la filière infirmière (IDE, spécialités et cadres).

Enfin, le questionnaire propose un espace dédié pour que les professionnels mettent en texte libre leurs remarques, vécus spécifiques, contraintes… Ainsi, à partir de ces différents commentaires et dans un second temps la CNI élaborera un questionnaire plus exhaustif afin de mener une véritable enquête sur les conditions de travail de la filière infirmière. Le but sera de pointer, de manière objective, les sources d’insatisfaction et de proposer des axes d’amélioration adaptés aux professionnels.

Fin 2010, la CNI avait de la même façon réalisé un sondage « en ligne » concernant le choix des professionnels face au droit d’option. Cette enquête nationale avait recueilli un vif succès sur notre site et les résultats obtenus se sont révélés être superposables aux résultats nationaux (42% de passage en catégorie A  et 58% pour la B). Ce gage de fiabilité nous incite à poursuivre ce type de démarche.

Cette enquête qui mesure votre « dose de stress » à un instant « T » est déjà en ligne depuis quelques jours. Il ne demande qu’une minute de votre temps. Nous vous invitons à y participer largement www.coordination-nationale-infirmiere.org/index.php/surveys/view/Sondage-national-sur-le-Stress-infirmier/index.html et à inviter vos collègues à faire de même. Il est important de pouvoir quantifier ce stress pour prouver si nos impressions et les vôtres se recoupent.

Nous percevons que les conditions de travail, la pression exercée sur les professionnels n’ont jamais été aussi pesantes et que ces conditions se dégradent encore, il importe de l’objectiver. Pour la CNI, la notion pénibilité doit être réexaminée spécifiquement pour nos professions. Chaque professionnel souhaite retrouver son cœur de métier et donner du « sens » à son travail.

Les premiers résultats de cette enquête seront présentés lors d’une conférence sur le stress au Salon Infirmier (Porte de Versailles à Paris le 14 octobre 2011 à 14 heures salle Véga). La CNI vous invite évidemment à participer à ce grand rendez-vous qui rassemble des milliers de professionnels de la santé. Le Salon est un lieu d’échange. Venez nombreux partager l’expérience de soignants venus des quatre coins de France, n’hésitez pas à vous arrêter sur notre stand C9 et n’oubliez pas de participer à notre questionnaire … bien entendu !

Stéphane DERES
CNI de Poitiers