S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Blasée par les violons de Roselyne, La CNI Coordination Nationale Infirmiere sort les sifflets !

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par CNI   
14-10-2009

salon_bachelot.jpgBlasée par les violons de Roselyne, la CNI Coordination Nationale Infirmière sort les sifflets !

Lassée des éternels et redondants discours ministériels qui ne sont jamais suivis d’actes, la CNI Coordination Nationale Infirmière a fait le choix d’exprimer avec force la colère infirmière sur le salon infirmier 2009.

Dès la prise de parole de la ministre, une délégation CNI a déployé une banderole portant l’inscription : « Jamais entendues ! Quel effet ça fait, Madame Bachelot ? » tandis qu’une autre manifestait bruyamment à l’aide de sifflets et de cornes de brume. ...

Démarche choquante pour les uns, courageuse et téméraire pour les autres ; une chose est sûre, cette action inhabituelle pour notre syndicat infirmier est avant tout l’expression d’une grande colère infirmière face aux promesses non tenues :

Concernant la formation infirmière :

Annonce d’une Licence :   

-    2012 attributions de grade de Licence

-    Statut étudiants infirmiers pas d’évolution

Concernant les salaires des infirmières et infirmiers :

Première proposition à l’ouverture des négociations en septembre 2009

-    Catégorie B = 15 euros d’augmentation en moyenne…

-    Accès en catégorie A avec en contrepartie une retraite à 60 ans

Concernant les conditions de travail des infirmières et infirmiers :

Toujours pas d’amélioration ….

La Coordination Nationale Infirmière appelle les professionnels infirmiers à la rejoindre pour des actions puis des mobilisations afin d’exiger une réelle reconnaissance !

 

Le discours de Roselyne Bachelot en vidéo

et en photos... 

 

A lire :

Ambiance au Salon Infirmier 2009, entre un discours de Roselyne Bachelot inaudible et un stand de l'Ordre Infirmier assiégé. Retour sur deux journées agitées.

Ordre, loi «Bachelot»… la contestation s’invite au Salon

S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

 

BFM - Flash Actu

La Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public Profession banquier, Vocation solidarité La Banque Fédérale Mutualiste (BFM) est la Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public. En créant la BFM, des mutuelles de la Fonction publique ont eu l'ambition de créer une banque citoyenne, conjuguant valeurs mutualistes et services bancaires performants. Depuis plus de 20 ans, la BFM distribue son offre bancaire via le réseau de la Société Générale, comptant plus de 2 200 agences. Les personnels de la Fonction publique et du Service public accèdent ainsi à une offre dédiée en matière de prêt et d'épargne, assortis de conditions tarifaires préférentielles. Aujourd’hui, ce sont ainsi près de 800 000 clients qui bénéficient quotidiennement des prestations BFM, complémentaires de l'offre Société Générale. Avantages du compte BFM : → Le Service Bienvenue : prise en charge gratuite des démarches de changement de domiciliation bancaire. Devenir client BFM, c’est simple…on s’occupe de tout ! → Remboursement des frais de transfert(1) de vos comptes (épargne et/ou titres) détenus dans votre banque d’origine. → Un numéro de compte bancaire toujours identique, même si vous changez d’agence. Pratique en cas de déménagement ! → Un conseiller dédié BFM, pour un accueil et un suivi personnalisé en agence. → Votre banque à distance via Internet, Internet mobile, téléphone, SMS… (1) Dans la limite de 100 € pour l’ensemble des comptes transférés. Voir conditions en agence Société Générale. Prêt personnel « BFM Liberté » Avec les prêts personnels BFM Liberté(1), dîtes oui à toutes vos envies ! Des taux à partir de 4,40% T.E.G.(3) hors assurance D.I.T.(2) facultative Un concentré d'avantages financiers → Taux fixe avantageux parmi les plus bas du marché (voir le barème). → Aucuns frais de dossier ou de gestion. → Assurance DIT(2) négociée au meilleur taux auprès de CNP Assurances : 0,28 % sur capital initial. → Prêt jusqu’à 8 ans. En totale liberté → Vous déterminez le montant et la durée du prêt en fonction de vos besoins. → Liberté d'utilisation de votre prêt. → Possibilité de franchise partielle de 3 mois, remboursement du capital à partir du 4ème mois. C’est également le produit idéal pour regrouper vos crédits (baisse de vos remboursements mensuels, meilleur taux, meilleure répartition de la durée de vos engagements). Exemple : Pour un prêt de 2 000 € sur 12 mois, vous remboursez 170,77 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 49,24 € pour un TEG annuel fixe de 4,40%. (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,47 €) (1) Prêt personnel non affecté consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur (Société Coopérative de Banque au capital de 66.707.892 EUR. RCS Créteil B 326 127 784. Siège :1, place des Marseillais - 94227 Charenton-le-Pont Cedex ) et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale (S.A. au capital de 725 909 055 euros - Siège social : 29, boulevard Haussmann – 75009 Paris - 552 120 222 RCS Paris). Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (2) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros. Contrat d’assurance Groupe - Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et Incapacité Totale de Travail – souscrit par la BFM en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 804 13 72) auprès de CNP Assurances, société régie par le Code des Assurances et MFPrévoyance, union de mutuelles soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité. Ce contrat est présenté par la Société Générale en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 702 24 93) (3) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 12 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. Livret d’épargne « BFM Avenir » La Banque Fédérale Mutualiste propose un livret d’épargne original : le Livret BFM Avenir qui associe une épargne performante et la possibilité de bénéficier d’un prêt à la consommation à taux décoté. Accessible à partir de 10 € de dépôts, le Livret BFM Avenir offre une rémunération de 3%(1), pour les 3 000 premiers euros versés. Au-delà de ce montant, et sans plafond sur les dépôts, le taux du livret BFM Avenir est de 2,55%(1) brut. Le Livret BFM Avenir permet de solliciter, sous conditions, un prêt personnel, sans frais de dossier, à taux avantageux à partir d’un certain montant d’intérêt acquis (voir conditions sur le site www.bfm.fr). (1) Taux nominaux annuels bruts, en vigueur au 16/02/2009 susceptibles de variation. Intérêts soumis à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement libératoire forfaitaire et aux prélèvements sociaux. Offre dédiée aux moins de 35 ans « BFM Energie » Parce que vous voulez des services qui vous ressemblent, la BFM a développé une offre spécifique pour les moins de 35 ans : → Des offres de bienvenue : o 20 €(1) offerts à l’ouverture de votre compte BFM à la Société Générale. o 10 €(2) offerts à l’ouverture de chacune des solutions d’épargne proposées par la BFM et la Société Générale : Livret BFM Avenir, Livret A, LEP et LDD + 10 €(2) en cas de mise en place simultanée du service de virement programmé Déclic BFM. → 50 % de réduction sur les 2 premières années de cotisations sur de nombreux produits (Jazz, Piano, Messalia…) Prêt Spécial Démarrage(3) à un taux très attractif (à partir de 3,85% TEG.(4) hors assurance D.I.T.(5) facultative) pour financer tous vos projets (hors immobilier) : achat d’un véhicule, équipement, travaux, vacances… Exemple : Pour un prêt de 3 000 € sur 24 mois, vous remboursez 123,99 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 119,76 € pour un TEG annuel fixe de 3,85% (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,70 €) → Pour votre logement, profitez des solutions Pack Install’ : o Location : avance du dépôt de garantie + la banque se porte caution(6) pour vous auprès du bailleur. o Acquisition : prêts immobiliers avec prise en charge des frais de dossier(6) par BFM, cautionnement du prêt par votre mutuelle(6) et assurance emprunteur attractive. (1) Prime non cumulable avec d’autres offres Société Générale. • (2) Dans le cadre d’une entrée en relation. • (3) Prêt personnel consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale. Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (4) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 24 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. (5) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros (6) Voir conditions en Agence. Solutions immobilières Bénéficiez des taux de prêt avantageux de la Société Générale, d’un taux d’assurance préférentiel négocié par la BFM auprès de CNP Assurances et de la possibilité de faire cautionner votre prêt par votre mutuelle(1) Et si vous avez moins de 35 ans, vous bénéficiez de l’offre Pack Install’ dont la prise en charge des frais de dossier(1) sur votre prêt immobilier Société Générale. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.bfm.fr. (1) Voir conditions et liste des mutuelles « caution » en Agence.

Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Inf DE  - Trahison   |2009-10-24 01:12:37
Je faisais partie de la CNI, à l'époque où elle était opposée à la création d'un ordre...
Je ne sais pas ce qui vous a pris de finalement soutenir cette mascarade.
Tant pis pour vous si maintenant qu'ils ont le pouvoir, les ordinaux vous méprisent, vous taxent et sont anti-syndicats...!


Pas question de cotiser 75 + 70 en plus...


Bye la CNI !!!
Monique  - Qu'est ce qu'on attend ??   |2009-10-19 23:33:20
Un ordre qui fédère toutes les infirmières bouh c'est pas bien
Faites comme ça mes petites, faites comme ci
On s'occuppe de tout
100% d'accord avec toi depardieu si les centrales s'occupaient des infirmières ça se sauraient
Si la CNI descend dans la rue avec de vraies revendications infirmières: j'en suis !!!!!
depardieu   |2009-10-19 11:58:21
ah la la tjrs en train de pleurer , mais jamais sur le terrain...robert, c'est quand tu veux pour nous apprendre...ah la grande pleureuse...c'etait mieux avant na na na moi de mon temps on savait dire des vrai gros mots na na na.
IL FAUT QUE CA BOUGE !!! REJOINS LA CNI SUR LE TERRAIN PUIS ON VERRA.
ORDRE OU PAS ORDRE, LA PROFESSION SE MOBILISE...
je ne parle pas des grosses centrales syndicales qui n'ont absolument rien fait pour nous depuis 20 ANS qui voudraient nous faire croire aujourd'hui l'inverse...a se pisser dessus...
capitaine  - excuse à sebastien   |2009-10-19 07:58:37
Désolé pour ma question sur la réponse que je croyais pour moi
Pardon pour ma précipitation......
capitaine   |2009-10-19 07:54:20
une question à sébastien
A qui s'adresse cette réflexion en bois d'arbre???????????
robert   |2009-10-18 08:21:09
oh la la la la la CNI s'est fâchée quel syndicat d'opérette il est loin le temps de la coordination de 1988 CNI= collabo de l'ordre
Inf DE  - Trahison   |2009-10-18 02:23:50
C'est se moquer du monde que de prétendre que les infirmières ont été consultées sur la création de l'Ordre...

Vous qui lisez, vous avez pu exprimer votre choix ?

Les pro-Ordre se sont consultés entre-eux,
arrivant au chiffre abérrant de 92%..

13% de gens qui ont daigné voter, voilà les vrais chiffres.

La CNI a oeuvré avec l'UMP contre les infirmières.
C'est une réalité.

Moi je ne renouvelle pas mon adhésion et j'espère que la cotisation obligatoire de l'ONI achèvera de vous priver de vos autres adhérents.

Quant à l'Ordre, qu'il vous mette au pas avec ses sanctions disciplinaires et sa ridicule déontologie d'inspiration québécoise..!
sebastien  - Adhésion CNI     |2009-10-18 08:03:26
Bonjour,

Vous n'êtes pas adhérent à la CNI. Commencez d'abord par adhérer à la CNI avant de renouveller votre adhésion.
capitaine   |2009-10-17 13:47:03
cher MDL
Je pense que le ouf est déjà poussé surtout que la CNI continue contre vent et marée de se déclarer pour cet ordre
mais à un moment donné ou à un autre ( le plus tôt possible serait le mieux) il va falloir que la CNI se rende compte que peut être cet ordre ne rencontre pas une totale uninamité ( voire même une majorité ) dans le rang des infirmières
alors soit la CNI est là pour défendre sa cause sans tenir compte des avis des IDE soit elle est là pour défendre les IDE ( projets, conditions de travail, salaire etc ...) et en écoutant leurs doléances.
Il va falloir choisir à un moment ou à un autre
D'autre part l'ordre n'a qu'un pouvoir CONSULTATIF et si vous croyez vraiment que cela va vous amener une liberté de décision dans les domaines qui vous concernent vous vous mettez le doigt dans l'oeil
Le deuxième rôle de l'ordre est un role disciplinaire, parce que c'est vrai les salariés en ont franchement besoin ils n'ont pas de hiérarchie au dessus d'eux pour les contôler et les "discipliner".......( cadre,cadre supérieur, directeur'(trice) de soins, DRH, directeur d'hopital... et je dois en oublier un ou deux dans le lot) C'est vrai que cela ne fait pas beaucoup.
En fait l'état n'a créé les ordres que pour faire faire une mission d'intérêt publique par un organisme privé dont les "Adhérents " financent les actions par leurs cotisations obligatoires en faisant croire que ces mêmes membres auront un pouvoir décisionel
Pour avoir vu ce que l'ordre des kinés avaient fait jusqu'à présent ( bradage des diplomes, courses aux folies financières, etc .....) je me doute que tout cela va se reproduire.
Alors c'est vrai si vous êtes prêts à payer(de plus en plus cher chaque année) pour avoir le droit de travailler ( ce qui pour moi est un non sens)et si vous êtes prêts à avaler toutes les couleuvres, je vous souhaite bonne chance
Nathale Depoire  - Carence d'information objective, faible syndicali   |2009-10-17 15:48:38
La CNI a soutenu la création d'un ordre infirmier à 2 niveaux ( régional et national)
Elle reste favorable à une structure fédèrative de la profession
La CNI désapprouve le choix du Conseil National de l'ONI qui a fixé la cotisation à 75 euros et l'a dénoncé
Dire que la profession n'a pas été consultée est absolument faux!
Les décisions de la CNI sont le fruit d'Assemblée Générale et reflètent donc l'avis de professionnels infirmiers
La CNI a pris part avec d'autres associations et syndicats à l'organisation d'états généraux en régions puis à Paris
Il y a eu consultation. Pourquoi une partie de la profession découvre t elle avec l'envoi de la cotisation la création d'un ordre alors que la Loi date de décembre 2006 ?
Ce n'est pas faute d'avoir communiqué (réunion d'information,revue nationale, tracts...)
L'une des premières missions d'un syndicat est l'information des professionnels.
Le taux de syndicalisation des infirmiers ( tous syndicats confondus) voisinnent les 5%...ceci n'explique t il pas
cela [/color][/b]L'ordre crée la polémique et occulte notre actualité : revalorisation des salaires ( négociation en cours) et conditions de travail et pourtant....
Inf DE  - Trahison   |2009-10-17 10:22:36
La profession n'a pas été consultée sur la création de l'Ordre, votée par l'UMP.

Violée, rackettée, agressée.

La CNI a sa part de responsabilité dans cette trahison.



...
capitaine   |2009-10-15 09:39:20
ET POURQUOI PAS UNE DEMISSION DES INSTANCES DE L'ORDRE EN PLUS??????????
QUITTE A MONTRER SON MECONTENTEMENT AUTANT ALLER JUSQU'AU BOUT......
Maréchal des Logis  - La politique de la chaise vide ?   |2009-10-16 16:13:29
Ce n'est pas une idée quelle est bonne de démissionner !
A l'intérieur même si ce n'est pas évident on dérange , si on quitte le navire en ce moment .Il va y avoir un OUF de soulagement ....
Il vaut mieux attendre et semer le désordre ...
En espérant provoquer une tempete et pourquoi pas la démission des irresponsableds qui sont en train de condamner l'ordre avec leur folie des grandeur ....
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Powered by !JoomlaComment 3.20

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >