S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Lettre ouverte à Madame Roselyne Bachelot-Narquin Ministre de la Santé et des Sports

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Nathalie DEPOIRE   
21-10-2009

bachelot_salon_infirmier.jpgLettre ouverte à Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports

Notre organisation syndicale la CNI Coordination Nationale Infirmière a par ses « sifflets » au salon infirmier rendu votre discours inaudible.

Cette action militante, certes critiquable comme toute chose, avait avant tout pour but de vous exprimer une grande colère des infirmières et infirmiers face aux promesses récurrentes non tenues concernant notre profession.

Vous n’êtes bien sûr pas la seule en cause : votre prédécesseur et notre Président ont également pris de nombreux engagements qui sont encore lettre morte à ce jour.

Ce contexte explique notre banderole : «  jamais entendues : quel effet ça fait, Madame Bachelot ? » déroulée lors de votre intervention ce 14 octobre 2009.
 

Libre à vous d’entendre ou de rester sourde à l’expression de la parole infirmière.

Comme vous le savez, la CNI Coordination Nationale Infirmière milite depuis de nombreuses années pour la reconnaissance de la filière infirmière. Nous prenons donc acte de votre engagement renouvelé pour la mise en place d’une filière dédiée et pour l’ouverture de la recherche en Soins Infirmiers et nous vous en remercions.

Vos déclarations témoignent d’une écoute face à nos revendications qui, même si elle demeure partielle, acte une étape dans notre histoire professionnelle.
Néanmoins nous sommes attachés aux mots, et ce surtout s’ils sont source de maux aussi nous nous permettrons de vous souligner et de déplorer le terme « d’élèves infirmiers » contenu dans votre discours.
Vous conviendrez qu’il est dommage et dommageable à l’heure où l’on inscrit la formation infirmière dans le système L.M.D d’occulter le terme « étudiants » déjà présent dans le programme de 1992…

Vous annoncez également la mise en place d’un comité de suivi du LMD qui s’ouvrira le 6 novembre. Nous ne doutons pas de l’ampleur de la tâche face aux enjeux mais aussi et surtout face au manque de moyens alloués à la mise en œuvre de cette réforme ambitieuse.
En effet, le nouveau concept de formation, qui débute avec la promotion 2009-2012, renforce l’évaluation continue de l’étudiant et majore le rôle d’encadrement et de tutorat des professionnels de terrain.
Or si l’encadrement est une obligation définie par notre décret de compétences (décret n°2004-802 du 29 juillet 2004) il n’est pas pour autant une activité codifiée à l’hôpital.
Face à nos inquiétudes, Mme Podeur, directrice de la DHOS, avait annoncé le déblocage de MIG.
A ce jour aucune enveloppe budgétaire n’est annoncée !
Votre cabinet nous a, par la voix d’une conseillère technique, affirmé vouloir adresser un courrier aux directeurs d’établissements afin de leur rappeler la nécessité de dégager du temps pour l’encadrement, tout comme de rappeler le devoir d’information de la mise en place du nouveau programme.

Les enjeux ne justifient-ils pas à eux seuls des moyens de mise en œuvre ?

Un premier chantier qui se construit, que nous actons et dont nous attendons impatiemment les fruits. Nous sommes cependant bien conscients d’une inscription sur le long terme.

D’autres attentes tout aussi légitimes et nécessaires aux infirmiers et infirmières demeurent insatisfaites malgré vos promesses et celles du Président de la République :
 

  • Les revalorisations salariales annoncées se résument à une aumône si l’on se réfère au début des négociations portant révision des grilles de catégorie B de la Fonction Publique Hospitalière. Une moyenne de 16 euros d’augmentation alors que le salaire de début de carrière de l’infirmière et de l'infirmier n’est supérieur que de 11% au SMIC ! En 1986, nos salaires de début de carrière affichaient 24% de plus que le SMIC… Des nuits indemnisées à 1,07 € brut de l’heure dans la Fonction Publique Hospitalière ! Les responsabilités infirmières ne sont absolument pas reconnues puisque cette évolution porte sur tous les paramédicaux de la catégorie B sans valorisation de l’exercice spécifique infirmier.
  • La possibilité du choix d’un passage en catégorie A, fait figure de miroir aux alouettes puisqu’il serait associé à un classement en catégorie sédentaire et donc à une retraite qui s’éloigne… En bref, c’est aux infirmières et infirmiers de financer une reconnaissance attendue depuis 20 ans… Que deviennent les annonces de Monsieur Sarkozy préconisant une égalité de statut entre nouvelles et anciennes diplômées ?
  • Les conditions de travail qui se dégradent de manière exponentielle ces derniers mois sont les grandes absentes de votre discours tout comme les attaques médiatiques répétées dont notre profession est victime.


Les professionnels de la filière infirmière sont en droit d’attendre de vous, Madame la Ministre, autre chose que le déni de leurs difficultés et de leur souffrance.
Les IFSI Instituts de Formation en Soins Infirmiers ne font pas le plein, les départs de la Fonction Publique Hospitalière se multiplient (vers d’autres secteurs d’activité mais aussi vers d’autres carrières).
 
Face aux nombres importants de départs à la retraite prévus d’ici à 2015, quels sont les chantiers que vous envisagez pour rendre la profession infirmière attractive ?
Avec les réformes de votre ministère, de grands enjeux de santé publique se dessinent dans le paysage français.

La profession infirmière y tient une place prépondérante. Ne minimisez ni son rôle ni sa place.

L’infirmière a le devoir du « prendre soin » donnez lui les moyens et l’envie de pérenniser cet acte.
Quand allez-vous considérer et valoriser comme il se doit ce corps de métier ?


Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Madame la Ministre, d’agréer, nos respectueuses salutations.

Le discours en vidéo...

et en photos... 

Nathalie DEPOIRE
Présidente CNI
Coordination Nationale Infirmière

pdficon_large.gif Télécharger le texte intégral du discours de Roselyne Bachelot

S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

 


BFM - Flash Actu

La Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public Profession banquier, Vocation solidarité La Banque Fédérale Mutualiste (BFM) est la Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public. En créant la BFM, des mutuelles de la Fonction publique ont eu l'ambition de créer une banque citoyenne, conjuguant valeurs mutualistes et services bancaires performants. Depuis plus de 20 ans, la BFM distribue son offre bancaire via le réseau de la Société Générale, comptant plus de 2 200 agences. Les personnels de la Fonction publique et du Service public accèdent ainsi à une offre dédiée en matière de prêt et d'épargne, assortis de conditions tarifaires préférentielles. Aujourd’hui, ce sont ainsi près de 800 000 clients qui bénéficient quotidiennement des prestations BFM, complémentaires de l'offre Société Générale. Avantages du compte BFM : → Le Service Bienvenue : prise en charge gratuite des démarches de changement de domiciliation bancaire. Devenir client BFM, c’est simple…on s’occupe de tout ! → Remboursement des frais de transfert(1) de vos comptes (épargne et/ou titres) détenus dans votre banque d’origine. → Un numéro de compte bancaire toujours identique, même si vous changez d’agence. Pratique en cas de déménagement ! → Un conseiller dédié BFM, pour un accueil et un suivi personnalisé en agence. → Votre banque à distance via Internet, Internet mobile, téléphone, SMS… (1) Dans la limite de 100 € pour l’ensemble des comptes transférés. Voir conditions en agence Société Générale. Prêt personnel « BFM Liberté » Avec les prêts personnels BFM Liberté(1), dîtes oui à toutes vos envies ! Des taux à partir de 4,40% T.E.G.(3) hors assurance D.I.T.(2) facultative Un concentré d'avantages financiers → Taux fixe avantageux parmi les plus bas du marché (voir le barème). → Aucuns frais de dossier ou de gestion. → Assurance DIT(2) négociée au meilleur taux auprès de CNP Assurances : 0,28 % sur capital initial. → Prêt jusqu’à 8 ans. En totale liberté → Vous déterminez le montant et la durée du prêt en fonction de vos besoins. → Liberté d'utilisation de votre prêt. → Possibilité de franchise partielle de 3 mois, remboursement du capital à partir du 4ème mois. C’est également le produit idéal pour regrouper vos crédits (baisse de vos remboursements mensuels, meilleur taux, meilleure répartition de la durée de vos engagements). Exemple : Pour un prêt de 2 000 € sur 12 mois, vous remboursez 170,77 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 49,24 € pour un TEG annuel fixe de 4,40%. (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,47 €) (1) Prêt personnel non affecté consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur (Société Coopérative de Banque au capital de 66.707.892 EUR. RCS Créteil B 326 127 784. Siège :1, place des Marseillais - 94227 Charenton-le-Pont Cedex ) et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale (S.A. au capital de 725 909 055 euros - Siège social : 29, boulevard Haussmann – 75009 Paris - 552 120 222 RCS Paris). Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (2) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros. Contrat d’assurance Groupe - Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et Incapacité Totale de Travail – souscrit par la BFM en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 804 13 72) auprès de CNP Assurances, société régie par le Code des Assurances et MFPrévoyance, union de mutuelles soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité. Ce contrat est présenté par la Société Générale en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 702 24 93) (3) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 12 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. Livret d’épargne « BFM Avenir » La Banque Fédérale Mutualiste propose un livret d’épargne original : le Livret BFM Avenir qui associe une épargne performante et la possibilité de bénéficier d’un prêt à la consommation à taux décoté. Accessible à partir de 10 € de dépôts, le Livret BFM Avenir offre une rémunération de 3%(1), pour les 3 000 premiers euros versés. Au-delà de ce montant, et sans plafond sur les dépôts, le taux du livret BFM Avenir est de 2,55%(1) brut. Le Livret BFM Avenir permet de solliciter, sous conditions, un prêt personnel, sans frais de dossier, à taux avantageux à partir d’un certain montant d’intérêt acquis (voir conditions sur le site www.bfm.fr). (1) Taux nominaux annuels bruts, en vigueur au 16/02/2009 susceptibles de variation. Intérêts soumis à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement libératoire forfaitaire et aux prélèvements sociaux. Offre dédiée aux moins de 35 ans « BFM Energie » Parce que vous voulez des services qui vous ressemblent, la BFM a développé une offre spécifique pour les moins de 35 ans : → Des offres de bienvenue : o 20 €(1) offerts à l’ouverture de votre compte BFM à la Société Générale. o 10 €(2) offerts à l’ouverture de chacune des solutions d’épargne proposées par la BFM et la Société Générale : Livret BFM Avenir, Livret A, LEP et LDD + 10 €(2) en cas de mise en place simultanée du service de virement programmé Déclic BFM. → 50 % de réduction sur les 2 premières années de cotisations sur de nombreux produits (Jazz, Piano, Messalia…) Prêt Spécial Démarrage(3) à un taux très attractif (à partir de 3,85% TEG.(4) hors assurance D.I.T.(5) facultative) pour financer tous vos projets (hors immobilier) : achat d’un véhicule, équipement, travaux, vacances… Exemple : Pour un prêt de 3 000 € sur 24 mois, vous remboursez 123,99 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 119,76 € pour un TEG annuel fixe de 3,85% (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,70 €) → Pour votre logement, profitez des solutions Pack Install’ : o Location : avance du dépôt de garantie + la banque se porte caution(6) pour vous auprès du bailleur. o Acquisition : prêts immobiliers avec prise en charge des frais de dossier(6) par BFM, cautionnement du prêt par votre mutuelle(6) et assurance emprunteur attractive. (1) Prime non cumulable avec d’autres offres Société Générale. • (2) Dans le cadre d’une entrée en relation. • (3) Prêt personnel consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale. Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (4) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 24 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. (5) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros (6) Voir conditions en Agence. Solutions immobilières Bénéficiez des taux de prêt avantageux de la Société Générale, d’un taux d’assurance préférentiel négocié par la BFM auprès de CNP Assurances et de la possibilité de faire cautionner votre prêt par votre mutuelle(1) Et si vous avez moins de 35 ans, vous bénéficiez de l’offre Pack Install’ dont la prise en charge des frais de dossier(1) sur votre prêt immobilier Société Générale. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.bfm.fr. (1) Voir conditions et liste des mutuelles « caution » en Agence.

Envoyer cet article

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Powered by !JoomlaComment 3.20

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >