S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Hôpitaux: un rapport propose de reconnaître la pénibilité

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par AFP   
07-06-2008

Hôpitaux: un rapport propose de reconnaître la pénibilité du travail aux urgences

PARIS (AFP) — Un rapport sur les urgences hospitalières remis jeudi au gouvernement propose de mieux reconnaître la pénibilité du travail des médecins et d'accroître le nombre de places disponibles dans d'autres services pour écourter le séjour des malades aux urgences.

Ce rapport d'un médecin hospitalier, le professeur Pierre Coriat a été remis à la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, qui va désormais en "étudier les propositions", écrit le ministère dans un communiqué.

Le ministère rappelle que ce document est consacré au futur Conseil national de l'urgence et de la permanence des soins qui doit notamment permettre de "faire reconnaître" les "contraintes des professionnels de santé dans la prise en charge des urgences".

Selon le rapport, "la recherche d'un lit d'hospitalisation pour un patient devant être admis relève trop souvent d'un véritable +parcours du combattant+. Ces patients peuvent rester plusieurs heures voire plusieurs jours dans un service d'urgence avec comme corollaire (...) des temps d'attente incompatibles avec une prise en charge de qualité", ajoute-t-il.

Pour éviter cette situation, "l'ensemble des établissements doit (...) proposer des lits d'aval (dans d'autres services répondant aux besoins du patient après son passage aux urgences, ndlr) adaptés et en nombre suffisant".

Quant à la pénibilité du travail, le rapport rappelle "la triple contrainte au temps caractérisée par la durée (55 heures hebdomadaires en moyenne, faute d'effectifs partout suffisants); les alternances jour-nuit (et) la répartition sur les temps de repos traditionnels des fins de semaines et jours fériés".

"Peu de professionnels du domaine de la santé sont concernés par cette triple contrainte", souligne-t-il, proposant "un niveau de rémunération qui (en) tienne compte".

AFP, 6 juin 2008 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Anonyme   |2010-03-18 17:27:56
vous croyez que votre site dis vrai moi je crois pas une seconde soyez plus précis sur le métier de sage femme
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Powered by !JoomlaComment 3.20

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >
Close