S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Les débuts de Sandie, jeune infirmière diplômée

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par letudiant.fr   
10-12-2009

"Je ne connais pas d’infirmière débutante au chômage. Ou alors c’est qu’elles ne veulent pas travailler !, déclare de but en blanc Sandie Mury. Seul problème : on n’est pas toujours recruté dans un service que l’on aime… ". Ce qui n’est pas le cas de cette jeune infirmière. À 26 ans, Sandie travaille à Marseille, à l’hôpital Saint-Joseph, "le premier hôpital privé de France". "Je suis affectée au pool . Cela signifie que je tourne dans tous les services "adultes", pédiatriques et néonatologie".

Une formation directement liée à l’emploi

Après une prépa vétérinaire et un échec au concours de médecine ("à 0.01 point !"), l’étudiante originaire de la région parisienne intègre l’IFSI (institut de formation en soins infirmiers) de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (94). "Je ne regrette rien car ce qui me plaît le plus, c'est d'être auprès des gens, leur apporter au maximum du réconfort, de l'écoute, de l'humanité", explique-t-elle. Grand et réputé, l’hôpital Henri-Mondor lui permet de réaliser des stages intéressants, dans les services qu’elle vise. "Au cours de notre formation d'infirmier, nous devons en effectuer 16, dont un de "pré-professionnalisation" de trois mois, juste avant d’être diplômés. En général, c’est là que nous sommes ensuite embauchés. Nous ne pouvons pas les choisir, mais le formateur fait en sorte de s’adapter au projet des élèves. Pour ma part, j’étais attirée par la pédiatrie". Très volontaire, Sandie s’investit beaucoup, y compris dans des services qui l’intéressent moins comme la gériatrie. "J'ai demandé à être encadrée, à pratiquer en technique, bref à être au maximum une future professionnelle tout en respectant ma place de stagiaire". En octobre 2007, la jeune diplômée entre dans la vie active avec de l’expérience et une belle motivation.

Un CV enrichi par de petites expériences

Sandie ne rencontre aucun problème pour trouver son premier emploi. "J’avais une promesse d’embauche dès le mois d’avril, avant de sortir de l’IFSI". Pas à Créteil, mais à Marseille, à l’hôpital de la Timone. "Je voulais quitter ma région parisienne pour trouver le soleil. La Timone avait un service pédiatrie très réputé. J’ai envoyé mon CV et une lettre de motivation en candidature spontanée". Sandie passe également un entretien et une visite médicale. Elle est embauchée en pédiatrie générale. "La procédure de recrutement est identique à celle pratiquée dans les autres métiers. Mais on est sûr d’avoir un boulot à la clé, même si certains services (comme la pédiatrie) requièrent plus d’expérience. Étudiante, j’avais effectué des petits boulots, notamment aide-soignante. Cela m’a servie".

Recommandation

Au bout d’un an, Sandie démissionne à cause des conditions de travail difficiles. Emploi du temps surchargé ("comme je n’avais pas d’enfant, on me réquisitionnait chaque fois"), salaire mensuel insuffisant par rapport à l’investissement demandé (1490 € brut), ambiance "moyenne" ("tout le monde n’était pas bosseur")…, l’infirmière préfère postuler dans un autre hôpital. Celui où elle travaille aujourd’hui. "J’ai contacté la directrice des soins. J’ai passé un entretien poussé et j’ai bénéficié de la recommandation de ma première cadre supérieure qui se révèle être la meilleure amie de ma cadre actuelle !". Sandie travaille à présent deux ou cinq nuits par semaine, de 19h à 7h, et deux week-ends par mois minimum. Le tout pour un salaire de 1650 €. Ce qui peut paraître maigre pour le rythme, les compétences, les responsabilités intrinsèques au métier… "Parfois, je travaille en plus dans d'autres hôpitaux pour arrondir les fins de mois", avoue l’infirmière.

Tenir jusqu’à la retraite

Dans le futur, Sandie aimerait devenir soit cadre, soit formatrice. "Néanmoins, j'aime tellement mon métier que je ne sais pas si je ne resterai tout de même pas infirmière !", confie-t-elle, tout en ne sachant pas si elle "tiendra jusqu’à la retraite". La facilité d’accès à l’emploi à un prix.

L’avis de Stéphane Volleau, responsable marketing et communication d’Appel médical, entreprise de recrutement et de travail temporaire dans le milieu médical et paramédical (groupe Randstad).

"Je trouve Sandie relativement clairvoyante"

"Le parcours de Sandie est commun à la plupart des infirmiers débutants. Tout ce qu’explique la jeune diplômée est très révélateur. Tout d’abord, elle exprime bien l’importance des stages. Durant leur cursus, les étudiants infirmiers passent dans des services très divers. Ces expériences sont primordiales pour tester leurs goûts et envisager leur début de carrière. Le diplôme est commun à tous les infirmiers mais le panel de spécialités possibles est large. Pour compléter leur formation et faire de nouvelles découvertes, certains passent également par l’intérim. Effectuer des petits boulots dès la deuxième année d’études est aussi très profitable. L’essentiel reste de ne pas se précipiter.

Par la suite, Sandie énonce une vérité : très peu d’infirmiers débutants connaissent le chômage. Ils trouvent rapidement du travail. C’est d’autant plus vrai pour la jeune femme qui s’est montrée mobile. Sandie a été recrutée comme tout salarié, sur la base d’un CV et d’une lettre de motivation. Les infirmiers passent ainsi un "vrai recrutement" car ils intègrent un projet de soin, une équipe. Cela limite le turn over. Dans son premier emploi, elle s’est retrouvée face à la pression et l’intensité de sa fonction. Mais, forte de cette expérience, elle a pu trouver un autre établissement et commencer à s’orienter ainsi vers un profil de carrière.

Si le chômage est rare, les réorientations sont fréquentes. Sandie, clairvoyante, le dit à la fin de son portrait : il est difficile dans ce métier d’aller jusqu’à la retraite. À 40-45 ans, le "burn out" est courant chez les professionnels de santé. Devenir cadre, comme le souhaite Sandie, est une promotion tout à fait envisageable et encouragée dans les établissements. On peut aussi s’orienter vers la médecine du travail, les maisons de retraite pour creuser davantage la relation avec le patient, etc. Ces évolutions de carrière renforcent encore la pénurie de personnel. Infirmier n’est décidément pas un métier qui connaît la crise. Malheureusement, la rémunération reste faible."

BFM - Flash Actu

La Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public Profession banquier, Vocation solidarité La Banque Fédérale Mutualiste (BFM) est la Banque des Agents de la Fonction publique et du Service public. En créant la BFM, des mutuelles de la Fonction publique ont eu l'ambition de créer une banque citoyenne, conjuguant valeurs mutualistes et services bancaires performants. Depuis plus de 20 ans, la BFM distribue son offre bancaire via le réseau de la Société Générale, comptant plus de 2 200 agences. Les personnels de la Fonction publique et du Service public accèdent ainsi à une offre dédiée en matière de prêt et d'épargne, assortis de conditions tarifaires préférentielles. Aujourd’hui, ce sont ainsi près de 800 000 clients qui bénéficient quotidiennement des prestations BFM, complémentaires de l'offre Société Générale. Avantages du compte BFM : → Le Service Bienvenue : prise en charge gratuite des démarches de changement de domiciliation bancaire. Devenir client BFM, c’est simple…on s’occupe de tout ! → Remboursement des frais de transfert(1) de vos comptes (épargne et/ou titres) détenus dans votre banque d’origine. → Un numéro de compte bancaire toujours identique, même si vous changez d’agence. Pratique en cas de déménagement ! → Un conseiller dédié BFM, pour un accueil et un suivi personnalisé en agence. → Votre banque à distance via Internet, Internet mobile, téléphone, SMS… (1) Dans la limite de 100 € pour l’ensemble des comptes transférés. Voir conditions en agence Société Générale. Prêt personnel « BFM Liberté » Avec les prêts personnels BFM Liberté(1), dîtes oui à toutes vos envies ! Des taux à partir de 4,40% T.E.G.(3) hors assurance D.I.T.(2) facultative Un concentré d'avantages financiers → Taux fixe avantageux parmi les plus bas du marché (voir le barème). → Aucuns frais de dossier ou de gestion. → Assurance DIT(2) négociée au meilleur taux auprès de CNP Assurances : 0,28 % sur capital initial. → Prêt jusqu’à 8 ans. En totale liberté → Vous déterminez le montant et la durée du prêt en fonction de vos besoins. → Liberté d'utilisation de votre prêt. → Possibilité de franchise partielle de 3 mois, remboursement du capital à partir du 4ème mois. C’est également le produit idéal pour regrouper vos crédits (baisse de vos remboursements mensuels, meilleur taux, meilleure répartition de la durée de vos engagements). Exemple : Pour un prêt de 2 000 € sur 12 mois, vous remboursez 170,77 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 49,24 € pour un TEG annuel fixe de 4,40%. (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,47 €) (1) Prêt personnel non affecté consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur (Société Coopérative de Banque au capital de 66.707.892 EUR. RCS Créteil B 326 127 784. Siège :1, place des Marseillais - 94227 Charenton-le-Pont Cedex ) et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale (S.A. au capital de 725 909 055 euros - Siège social : 29, boulevard Haussmann – 75009 Paris - 552 120 222 RCS Paris). Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (2) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros. Contrat d’assurance Groupe - Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et Incapacité Totale de Travail – souscrit par la BFM en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 804 13 72) auprès de CNP Assurances, société régie par le Code des Assurances et MFPrévoyance, union de mutuelles soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité. Ce contrat est présenté par la Société Générale en tant qu’intermédiaire en assurances (inscription à l’ORIAS n° 0 702 24 93) (3) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 12 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. Livret d’épargne « BFM Avenir » La Banque Fédérale Mutualiste propose un livret d’épargne original : le Livret BFM Avenir qui associe une épargne performante et la possibilité de bénéficier d’un prêt à la consommation à taux décoté. Accessible à partir de 10 € de dépôts, le Livret BFM Avenir offre une rémunération de 3%(1), pour les 3 000 premiers euros versés. Au-delà de ce montant, et sans plafond sur les dépôts, le taux du livret BFM Avenir est de 2,55%(1) brut. Le Livret BFM Avenir permet de solliciter, sous conditions, un prêt personnel, sans frais de dossier, à taux avantageux à partir d’un certain montant d’intérêt acquis (voir conditions sur le site www.bfm.fr). (1) Taux nominaux annuels bruts, en vigueur au 16/02/2009 susceptibles de variation. Intérêts soumis à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement libératoire forfaitaire et aux prélèvements sociaux. Offre dédiée aux moins de 35 ans « BFM Energie » Parce que vous voulez des services qui vous ressemblent, la BFM a développé une offre spécifique pour les moins de 35 ans : → Des offres de bienvenue : o 20 €(1) offerts à l’ouverture de votre compte BFM à la Société Générale. o 10 €(2) offerts à l’ouverture de chacune des solutions d’épargne proposées par la BFM et la Société Générale : Livret BFM Avenir, Livret A, LEP et LDD + 10 €(2) en cas de mise en place simultanée du service de virement programmé Déclic BFM. → 50 % de réduction sur les 2 premières années de cotisations sur de nombreux produits (Jazz, Piano, Messalia…) Prêt Spécial Démarrage(3) à un taux très attractif (à partir de 3,85% TEG.(4) hors assurance D.I.T.(5) facultative) pour financer tous vos projets (hors immobilier) : achat d’un véhicule, équipement, travaux, vacances… Exemple : Pour un prêt de 3 000 € sur 24 mois, vous remboursez 123,99 € par mois hors assurance DIT facultative. Le coût total du prêt s’élève à 119,76 € pour un TEG annuel fixe de 3,85% (coût mensuel de l’assurance DIT facultative : 0,70 €) → Pour votre logement, profitez des solutions Pack Install’ : o Location : avance du dépôt de garantie + la banque se porte caution(6) pour vous auprès du bailleur. o Acquisition : prêts immobiliers avec prise en charge des frais de dossier(6) par BFM, cautionnement du prêt par votre mutuelle(6) et assurance emprunteur attractive. (1) Prime non cumulable avec d’autres offres Société Générale. • (2) Dans le cadre d’une entrée en relation. • (3) Prêt personnel consenti sous réserve de l’acceptation par la BFM, prêteur et d'être titulaire d'un compte bancaire BFM ouvert à la Société Générale. Vous disposerez de 7 jours, à compter de la date d'acceptation de l'offre de prêt, pour y renoncer. (4) Taux effectif global en vigueur du 05/02/2009 au 28/02/2009 pour un prêt d'une durée de remboursement comprise entre 6 et 24 mois et hors assurance facultative. Pour un prêt d'une durée et/ou montant différents, consultez un conseiller en agence Société Générale. (5) L’assurance DIT est facultative pour tout prêt d’une durée inférieure ou égale à 36 mois (franchise incluse) quel que soit le montant emprunté. Au-delà de cette durée, elle est obligatoire pour les prêts de plus de 10 000 euros (6) Voir conditions en Agence. Solutions immobilières Bénéficiez des taux de prêt avantageux de la Société Générale, d’un taux d’assurance préférentiel négocié par la BFM auprès de CNP Assurances et de la possibilité de faire cautionner votre prêt par votre mutuelle(1) Et si vous avez moins de 35 ans, vous bénéficiez de l’offre Pack Install’ dont la prise en charge des frais de dossier(1) sur votre prêt immobilier Société Générale. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.bfm.fr. (1) Voir conditions et liste des mutuelles « caution » en Agence.
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Powered by !JoomlaComment 3.20

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >
Close