S'inscrire gratuitement à la newsletter de la CNI

La newsletter de la CNI Coordination Nationale Infirmière vous informe sur l'actualité professionnelle.


Recevoir du HTML?

Close

Négociations à Bercy sur les conditions de travail

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Nouvel Obs   
17-07-2008

Négociations à Bercy sur les conditions de travail

La négociation porte sur les conditions de travail des fonctionnaires, mais également sur l'emploi des séniors, après la décision du gouvernement de réduire les effectifs de la fonction publique.

 Mardi 15 juillet voit l'ouverture à Bercy d'une négociation sur les conditions de travail et l'emploi des seniors dans la Fonction publique.
Les exigences syndicales sont nombreuses, dans ce secteur, en particulier à l'aune des réductions d'effectifs drastiques.
"Nous allons nous pencher sur les conditions de travail, comme cela a été fait dans le privé", a indiqué le secrétariat d'Etat à la Fonction publique, précisant répondre ainsi à "une demande forte des syndicats".
L'ouverture de cette séance devrait permettre de dresser une liste des thèmes à aborder, ainsi que de décider d'un calendrier. Mais les vraies négociations devraient commencer en septembre, lorsque le gouvernement présentera les mesures qu'il souhaite faire adopter pour augmenter le taux d'emploi des séniors, pour se terminer en décembre.

Santé

La question des conditions de travail surtout sera à l'honneur. Elle varie d'une Fonction publique à l'autre (territoriale, hospitalière, d'Etat), notamment dans le domaine de la santé.
La CFTC constate que la médecine du travail est "extrêmement succincte" dans la Fonction publique d'Etat (ministères) où elle ne couvre que la moitié des 2,5 millions d'agents.
La création d'instances comme les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail), sur le modèle de ce qui existe dans le privé, est ainsi "indispensable", selon la confédération.
Des CHSCT ont été mis en place dans les hôpitaux, "où la notion de risque a été plus rapidement saisie par l'employeur public", mais ne sont pas chargés des conditions de travail dans la Fonction publique d'Etat (enseignants, policiers..).

Stress et TMS

Les syndicats demandent également un meilleur suivi de maladies "mal prises en compte dans l'administration" : stress, risques psycho-sociaux et troubles musculo-squelettiques (TMS), ces derniers touchant plus particulièrement les agents de la Fonction publique hospitalière, de l'Equipement, de l'entretien dans les établissements scolaires, explique Brigitte Jumel, de la CFTC.
Par ailleurs, certains secteurs sont particulièrement visés par les réductions d'effectifs prévues par le gouvernement.
Au ministère de l'Economie, deux agents sur trois partant à la retraite n'ont pas été remplacés en 2008 tandis que l'Education a supporté quasiment la moitié des 22.900 suppressions de postes cette année.
Ce mouvement ne devrait pas s'arrêter là, puisque le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique Eric Woerth a précisé jeudi que le budget 2009 tablait sur le non-remplacement de 30.000 à 32.000 fonctionnaires.

Nouvel Obs 15 juillet 2008

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.
Powered by !JoomlaComment 3.20

3.20 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

Dernière mise à jour : ( 06-09-2010 )
 
< Précédent   Suivant >
Close