Une infirmière experte en plaies et cicatrisation raconte son parcours professionnel

0

Isabelle Fromantin est née en 1970, à Nantes. Décidée depuis le plus jeune age à devenir infirmière, elle obtient son Diplôme d’État en 1992, à Paris. Sortie de l’école, elle part en mission humanitaire au Togo du Nord, dans un hôpital d’enfants, pendant plus d’un an. À son retour, elle est embauchée selon ses souhaits à l’Institut Curie (Centre de Lutte contre le Cancer, Paris). Elle connaissait déjà bien cet hôpital pour y avoir effectué des stages, ainsi que des remplacements d’été pendant ses études.

Elle travaille successivement dans les services d’oncologie pédiatrique et de chirurgie tête et cou avec beaucoup de plaisir et de satisfaction. Mais au bout de presque quatre ans, l’envie d’apprendre et de changer de secteur d’activité se fait sentir malgré son attachement à son équipe. Alors qu’elle envoie ses premières lettres de candidatures, l’Institut Curie lui propose de rester et participer à la création d’une nouvelle Unité Mobile de Soins Palliatifs. Nous sommes en 1997 et ce type de structures commence à se développer. Il n’en existe pas encore dans les Centres anti-cancéreux.

Après réflexion et discussions avec les initiateurs de ce projet, elle accepte, se forme auprès d’équipes spécialisées d’hôpitaux publics parisiens et se lance dans cette aventure originale. Tout est à créer et à construire. L’équipe est réduite dans un premier temps à son strict minimum : un médecin, une secrétaire et une infirmière. Elle s’étoffera par la suite et est à l’heure actuelle une structure importante et rodée, intégrée dans un Département de Soins de Support.

Cette étape lui fait découvrir une autre façon de travailler, en lien avec l’extérieur, avec une nécessité de formation continue, recherches bibliographiques, participations à des groupes de réflexions, groupes Ballint, etc. Ce parcours est riche de rencontres et d’enseignements, notamment auprès des toutes premières infirmières cliniciennes françaises. Parallèlement, elle donne quelques cours en école d’infirmière, tente d’écrire ses premiers articles, apprend tout doucement à communiquer….

Dans son quotidien, elle se heurte au problème récurrent des plaies chroniques et notamment, celle des plaies cancéreuses. Elles sont une grande source d’inconfort pour les malades dont elle a la charge et malgré toute sa bonne volonté, elle n’arrive pas à trouver réponse à cette difficulté. Doucement, elle cherche et fouille, rencontre des laboratoires et rédige des premiers protocoles, imparfaits. C’est en se rendant à la Conférence Nationale des Plaies et Cicatrisations (CPC) et au contact de la Société Française et Francophone des Plaies et Cicatrisation (SFFPC) qu’elle décide de se consacrer à ce symptôme, aux plaies chroniques en oncologie. Là encore, tout est à faire.

Avec le soutien de son chef d’Unité, de son Infirmière Générale et des conseils de la SFFPC, elle se forme (autodidacte) et monte un projet de création de consultation infirmière spécialisée en plaie chronique. Cette nouvelle activité verra officiellement le jour en 2001. Depuis lors, la consultation s’est réellement implantée et développée, notamment vers des projets de recherches et de formations. Isabelle Fromantin est devenue trésorière de la SFFPC, enseigne en autre au Diplôme Universitaire de Plaies et Cicatrisations à Paris et écrit de nombreux articles relatifs à cette spécialité.